Les 3 idées reçues sur la recharge électrique

recharge vehicule electrique-new-leasing

Le développement croissant des ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables a mis au centre des débats le sujet de la recharge des véhicules. En effet, comme toute nouveauté majeure, il y a une période d’adaptation et il est utile de rappeler les bonnes pratiques pour éviter de tomber dans certains clichés. Tour d’horizon de 3 idées reçues sur la recharge électrique.

Idée reçue n°1 : recharger son véhicule, c’est cher. FAUX

Il faut savoir que le prix du kwh en France en 2022 est de 0.1740 € TTC aux tarifs réglementés d’EDF pour les puissances de comptes les plus courantes à savoir 6kVA ou 9 kVA.

A titre d’exemple, un véhicule électrique du type Tesla Model 3 Grande Autonomie consomme 16 kWh/100 km. Ainsi, vous aurez dépensé 16.76€ TTC pour recharger à 100% la batterie et parcourir les 602 km annoncés par le constructeur. Cette économie demeure substantielle même si on fait l’exercice de comparer avec l’autonomie d’un réservoir des véhicules thermiques diesel ( entre 800 à 900 km). Ce gain est d’ailleurs renforcé avec le prix du carburant aujourd’hui. De plus, il est important de préciser que professionnels peuvent récupérer 100% de la TVA sur l’électricité. Pour cela, n’hésitez pas à vous référer à notre article sur la loi de finances.

Si vous avez installé une prise renforcée de type Green’up ou une borne de recharge à votre domicile, il faut bien sûr prendre en compte l’installation de cet élément dans le calcul total.

A noter qu’avec un véhicule électrique ou hybride rechargeable, il est important de programmer les temps de recharge (du début à la fin). En effet, rester branché sur une borne de recharge alors que la charge est terminée (phénomène du “véhicule ventouse”) peut coûter cher car vous bloquez les autres utilisateurs. En effet, le coût à la minute peut être majoré une fois le chargement terminé. Chaque fournisseur définit ses règles. Ainsi, il en est de même pour les tarifs de recharge sur autoroute qui sans abonnement sont complètement différents selon les opérateurs. Donc ici la règle est la même que pour un véhicule thermique : il faut comparer les prix.

Enfin, saviez-vous qu’il existe certaines bornes de recharge gratuite en France ? C’est souvent le cas dans les hypermarchés ou pour les bornes municipales. Pour les trouver, rien de plus simple. télécharger l’application Chargemap.

Idée reçue n°2 : recharger son véhicule, c’est compliqué. FAUX

Aujourd’hui,  grâce aux applications développées par les constructeurs ou experts du métier (type Chargemap), vous pouvez facilement :

  • planifier vos trajets et recharges 
  • connaître la disponibilité des bornes
  • avoir les prix pratiqués par les opérateurs

Ainsi, vous avez toutes les cartes en main pour outrepasser les idées reçues sur la recharge électrique.

Idée reçue n°3 : recharger son véhicule, c’est long. FAUX

Le temps de la recharge dépend du type de prise ou de la puissance de la borne que vous utilisez (7 kW, 11kW, 22 kW…). Ainsi, vous mettrez selon votre véhicule de 24 à 30 heures pour vous recharger sur une prise renforcée alors que cela ne vous prendra que quelques minutes sur une borne de recharge rapide.

Point important selon votre usage notamment si vous roulez beaucoup sur autoroute, il est nécessaire de bien choisir votre véhicule selon sa capacité de recharge sur borne rapide. En effet, et pour les usagers pressés, il y a des différences selon les véhicules.

Par exemple, pour deux véhicules équivalents :  une kia Ev6 77 kWh recharge en 22 minutes ( de 20% à 80%) sur une borne 150 kW alors qu’un Skoda Enyaq équivalent mettra 5 minutes de plus.

Vous souhaitez engager une démarche de transition vers le véhicule électrique ou hybride rechargeable et avez besoin de conseils, n’hésitez pas à nous solliciter ici .

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.