Archive d’étiquettes pour : éco-conduite

Avec des prix à la pompe qui dépassent allégrement les 2€ pour le diesel et l’essence, toute entreprise qui utilise aujourd’hui des véhicules thermiques est impactée. Quelles solutions trouvées à court et moyen terme pour limiter cet impact voir l’anticiper pour l’avenir ? Vous trouverez dans cet article nos recommandations pour réagir face à cette situation inédite.

Prenez soin de votre véhicule

Pour optimiser votre consommation de carburant, il est important que vous vérifiez la pression de vos pneus tous les mois. En effet, selon Educonso, un manque de 0.5 bar dans vos pneumatiques engendre une surconsommation de 4%. Au-delà des risques engendrés de rouler avec des pneus sous-gonflés ( allongement de la distance de freinage, éclatement …), il est donc utile de vous instaurer cette routine.

Ensuite, il faut entretenir régulièrement votre véhicule. Un véhicule mal entretenu consomme plus. Pensez-donc à être vigilant et à bien respecter les intervalles de maintenance préconisés par le constructeur.

Pas de charge inutile dans le véhicule

Ne chargez pas inutilement votre véhicule car cela va jouer sur sa consommation. Videz votre coffre pour les trajets réguliers et ne laissez pas vos barres de toit, coffres de toit et porte vélos sur votre véhicule si vous n’en avez pas l’utilité.

Adoptez l’éco-conduite : des gestes simples

Avec des gains pouvant aller jusqu’à 40% de consommation en moins, il est utile de rappeler à vos collaborateurs des gestes simples d’éco-conduite à savoir :

1.Couper le moteur pour tous les arrêts supérieurs à 30 secondes

Sur les voitures récentes, la fonction  stop-start assure cette fonction mais pensez-y si vous n’êtes pas équipé.

2.Réduire sa vitesse

Baisser sa vitesse de 10% sur autoroute réduit la consommation d’autant.

3.Adopter une conduite souple

Il convient de faire monter tranquillement le moteur en température sur les premiers kilomètres pour éviter de surconsommer. Par ailleurs, il est préconisé d’éviter les sur-régimes en choisissant le rapport de vitesse le mieux adapté. Aussi, il faut anticiper pour éviter les freinages et accélérations brutales qui consomment beaucoup de carburant. 

4.Limiter l’usage de la climatisation

La climatisation a un impact sur la consommation de carburant et une utilisation superflue peut augmenter votre consommation de 5%.

Pour encourager vos collaborateurs à adopter une conduite plus responsable et économique, rien de tel qu’un challenge mensuel ou trimestriel  ! C’est une méthode qui fait ses preuves et les frais engagés pour l’animer seront rapidement gommés grâce aux économies réalisées.

Favoriser les mobilités alternatives quand cela est possible

Aussi simple que cela puisse paraître, il est important de challenger les modes de déplacement de vos collaborateurs. Vélo à assistance électrique, marche à pied, covoiturage…sont des alternatives à promouvoir pour le bien-être de vos collaborateurs tout en permettant une optimisation de vos dépenses de carburant.

Adaptez votre car policy avec les nouvelles motorisations en fonction de votre usage

Plus que jamais, il est crucial de bien adapter votre catalogue de véhicules et d’introduire de nouvelles motorisations (électrique, hybride, hybride rechargeable, E85) lorsque cela a du sens. En effet, il faut bien analyser le kilométrage annuel de vos collaborateurs, le type de routes fréquemment empruntées ainsi que leur proximité avec une future zone ZFE.

Pour être mise en relation avec un de nos experts, et identifier les leviers d’optimisation de votre politique automobile (car policy) cliquez ici.